Quel autre animal saura tenir compagnie à un chien ?

De par sa nature, le chien a du mal à supporter la solitude. Lui choisir un nouveau compagnon permettra de vider le comble de l’absence des maîtres. Cependant, des règles sont à observer avant d’adopter un second animal de compagnie. Alors, quel animal choisir ?

Un autre chien, bien sûr

Beaucoup de maîtres envisagent de prendre un autre compagnon pour leur chien parce qu’ils n’ont pas suffisamment le temps pour s’en occuper. La question est : est-ce réellement une très bonne idée ? Avant de sauter le pas, il est indispensable de prendre conscience que si l’on n’a pas le temps pour un chien, comment fera-t-on pour un second animal de compagnie ? Qu’importe l’espèce choisie, le nouveau venu aura besoin de soins et d’attention. Dans le cas où cela n’est pas un problème et que la famille est prête à accueillir un compagnon pour Médor, il est temps de se focaliser sur le type d’animal à choisir. Un deuxième chien sera bien évidemment l’idéal. Tous deux répondent au même code comportemental, facilitant la cohabitation.

Néanmoins, quelques règles sont à respecter avant de sauter le cap. Même si premier chien de la famille est déjà adulte, rien n’empêche d’adopter un chiot. Certes, beaucoup déconseillent cette pratique, car un chien âgé ne sera jamais en mesure de suivre le rythme agité d’un chiot. Cependant, l’adaptation sera plus simple. Un toutou adulte est plus enclin à accepter un chiot qu’un chien adulte. Si justement, le second chien est adulte, dans ce cadre, il vaut mieux qu’il soit de sexe opposé afin de réduire les risques de mauvaise entente. Bien sûr, les propriétaires qui ne veulent pas se retrouver avec des portées non désirées devront veiller à faire stériliser leur animal.

Un chat, pourquoi pas ?

Même si ce n’est pas la meilleure option vu la mésentente qui existe entre les deux espèces, il reste la possibilité d’accueillir un chat chez soi en guise de compagnon de jeu pour Médor. Au départ, la cohabitation va être compliquée. Le chat et le chien ont des comportements complètement différents, ce qui explique les frictions entre eux.

Quand le chat remue la queue, cela désigne de la contrariété et de l’agacement. Or, ce geste est signe d’invitation de jeu et de bonne humeur chez le chien. Normal qu’ils ne s’entendent pas. Pour préparer l’arrivée du chat, il faut y aller tout en douceur. Les premières présentations devront systématiquement se faire en présence des maîtres. Des sorties de secours sont à prévoir au cas où le chat voudrait s’enfuir. En cas d’attaques par Médor, dire « stop », « pas bouger » ou « non ». En outre, les zones de vie des deux animaux sont à délimiter. Les coins repas, les espaces de jeux et les litières sont à séparer dans des endroits différents.

Éviter les trop petits animaux

Les trop petits animaux comme les lapins, les cochons d’Inde et autres chinchillas sont à éviter surtout si le chien a un fort gabarit. Il ne les fera pas forcément du mal, mais un molosse

Ajouter un commentaire

Dernières publication