Mon chien a des puces : comment le traiter ?

Les puces ne gâchent pas seulement la vie du chien, mais aussi de tous les habitants de la maison. Outre les démangeaisons, ces nuisibles transmettent beaucoup de virus, de bactéries et de parasites intestinaux. En venir à bout s’impose alors comme une priorité. Voici quelques solutions.

Les puces, un véritable fléau

Se nourrissant du sang de l’animal, les puces sont responsables d’intenses démangeaisons pouvant pousser le chien à se gratter et se mordiller jusqu’au sang. Une femelle est capable de pondre jusqu’à une centaine d’œufs quotidiennement. Le chien et son environnement (tapis, parquets, coussins, fauteuils, plinthes, rideaux, couvertures) sont alors infestés. Il suffit de quelques jours à quelques semaines pour que les œufs deviennent des larves puis passent au stade adulte. Ils se remettront alors à parasiter l’animal puis se reproduisent à nouveau. C’est un cercle vicieux et infernal. Pour en venir à bout, il est crucial de régler le problème à la racine. La première étape consiste à diagnostiquer le toutou. En principe, les nuisibles se logent dans la queue et au niveau du dos. Une inspection s’impose pour confirmer l’infestation. Si aucune puce n’est visible, il faudra prêter attention à quelques signes annonciateurs. Le chien a des démangeaisons constantes, se gratte et se mordille l’arrière-train. Il se peut que la peau révèle des boutons et des rougeurs et que les poils tombent.

Les solutions usuelles pour en venir à bout

La première étape consiste à brosser le chien à l’aide d’un peigne à puce. Cette technique naturelle permettra dans un premier temps de se débarrasser du maximum de nuisibles sans utiliser de produits. Elle s’effectue dans une baignoire ou à l’extérieur de la maison pour éviter de contaminer l’intérieur. Puis, il est temps de laver le toutou. De préférence, utiliser un shampoing anti-parasitaire qui va contribuer à éliminer les nuisibles. Ce produit est à compléter avec d’autres solutions antiparasitaires notamment la poudre, la mousse ou les colliers anti-puces. Seul problème : ces derniers n’agissent que localement, comme le collier qui élimine uniquement les puces installées autour du cou. C’est pourquoi de plus en plus de propriétaires se tournent vers les pipettes anti-puces qui montrent davantage d’efficacité. En cas d’infections généralisées, il se pourrait que le vétérinaire préconise des comprimés qui tuent les puces qui se nourrissent du sang mélangé au médicament.

Un nettoyage général de la maison

Comme expliquées plus haut, les larves s’immiscent partout dans la maison. Il convient alors de la nettoyer de fond en comble pour éviter une nouvelle infestation. Passer l’aspirateur partout. Chaque centimètre carré compte. Les saletés sont à jeter dans une poubelle éloignée de la maison. Il faut également laver les différentes couvertures, les draps et surtout, le couchage du chien. L’opération s’achève sur une pulvérisation de produits antiparasitaires dans toute la maison. Le logement doit bénéficier d’une très bonne aération pour supprimer les odeurs et émanations de ces sprays. Il est très important de renouveler le plus régulièrement possible ce grand nettoyage tout en menant en parallèle le traitement avec le chien pour dire définitivement adieu aux puces.

Ajouter un commentaire

Dernières publication